REVUE DE PRESSE

Mandaté par l’Association suisse pour la recherche horlogère (ASRH), le centre CIP Technologie a participé durant deux ans à un programme de recherche original. Il s’agit d’un projet communautaire qui vise à réduire le plomb dans le laiton dans le domaine de la production industrielle. Pour ce faire, des expériences scientifiques ont été menées parmi vingt-huit entreprises ainsi qu’au CIP, lesquelles offrent au centre tramelot l’opportunité de devenir des experts de l’usinage.

C’est une petite révolution qui est en marche dans l’industrie de la machine-outil. L’ensemble des acteurs, fabricants de matières premières, de machines, d’outils et décolleteurs, est concerné. Le plomb présent dans de nombreux alliages devra disparaître, ce qui rend les matériaux, comme le laiton, plus compliqués à usiner. En 2027, l’horlogerie se passera totalement de ses matériaux sans plomb et l’Association suisse pour la recherche horlogère réalise des tests depuis 2 ans. Ils ont été présentés aujourd’hui lors du Rendez-vous du décolletage qui se tenait, cet après-midi, au CIP à Tramelan.

Le plomb va disparaître des alliages dès 2027, selon les directives de la Commission européenne. Unchangement qui n’est pas sans conséquence pour l’industrie régionale. Les acteurs en parlent à l’occasion du « Rendez-vous du décolletage ».

Près de 150 personnes ont participé au Rendez-vous du décolletage, qui s’est déroulé jeudi au CIP de Tramelan, avec le leitmotiv «réussir ensemble».